Bioéthique

  • Export au format PDF

Bioéthique

  • Hollande

    La révolution procréative de la gauche

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin, le 13 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    Si François Hollande accède à la magistrature suprême, il élargira l’accès aux méthodes d’assistance médicale à la procréation. Analyse d’une vision ultralibérale aux conséquences dévastatrices pour la famille.

  • Biodiversité

    Biodiversité : la vie, grande oubliée

    Article rédigé par Cyrille Frey, le 06 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    Point n’est besoin de longues démonstrations pour établir le constat qu’en France, parmi les diverses préoccupations des défenseurs de l’environnement, la biodiversité arrive en queue de peloton, très loin derrière le réchauffement climatique, les questions énergétiques, le traitement des déchets ou encore les OGM. Cette situation est paradoxale si l’on veut bien se souvenir que l’écologie, à l’origine, n’est pas « la défense de l’environnement », mais la branche des sciences de la vie qui étudie les relations des êtres vivants entre eux et avec leur environnement ; et aussi que les combats pour la biodiversité furent parmi les premiers des mouvements écologistes naissants.

  • Mgr Rey

    « Peut-on être catho et écolo ? »

    Article rédigé par Stanislas de Larminat, le 06 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    « Peut-on être catho et écolo ? » Sous ce titre Mgr Rey vient de publier un petit ouvrage aux éditions Artège qui fait le point sur une question controversée. Il ne s’agit pas tant d’un livre que d’une lettre adressée, d’abord aux catholiques du diocèse de Toulon, mais aussi à tous les hommes de bonne volonté. Stanislas de Larminat qui collabore à notre site (1) nous en propose un résumé détaillé.

  • Réchauffement climatique

    L'écologie, cause perdue?

    Article rédigé par Gildas Barbot, le 06 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    Le réchauffement climatique est l’un des grands risques que le monde doive envisager avec toutes ses conséquences économiques, sociales et politiques. Faut-il garder les yeux fermés sous prétexte que le pire n’est jamais certain ? 

  • FIV

    Inquiétude pour la santé des enfants conçus par FIV

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin, le 06 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    Une étude scientifique suisse révèle que les enfants issus d’une fécondation in vitro ont un risque accru de souffrir d’un dysfonctionnement cardio-vasculaire prématuré. Les résultats sont jugés particulièrement préoccupants par les spécialistes. 

  • Agroécologie

    L'agroécologie : culture de mort ou culture de vie ?

    Article rédigé par Stanislas de Larminat, le 03 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    Le débat sur l’agriculture et sur l’exercice de cet art sous contrainte environnementale est relancé par l’article d’un des membres de la « fraternité des chrétiens indignés », intitulé « L’agro-écologie : pour nourrir 12 milliards d’êtres humains ». Dès le second paragraphe de son article méritoire, l’auteur affiche la couleur: « l’agro-écologie est une réponse à la culture de mort présente dans le modèle d’agriculture mis en place depuis un demi-siècle »… et en conclusion : « C’est là toute la caractéristique d’une structure de péché ».

  • agriculture

    L’agroécologie : un unique scénario d'avenir ?

    Article rédigé par Jean Flouriot, le 03 avril 2012

    Thème : Bioéthique

    Existe-t-il une unique solution à un problème qui concerne 12 milliards d’êtres humains (à venir) répartis sur une planète dont l’une des caractéristiques principales est la diversité ?

  • bébé

    « Avortement postnatal » : le nouvel oxymore de la culture de mort

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin, le 30 mars 2012

    Thème : Bioéthique

    Dans un article publié fin février dans le très sérieux Journal of Medical Ethics, deux universitaires spécialistes de la bioéthique plaident pour la reconnaissance du droit à supprimer un nouveau-né (« killing a newborn ») sur le modèle du droit à l’avortement d’un fœtus (« killing a fetus »). Pour qualifier cette nouvelle pratique, ils ont forgé un oxymore destiné à frapper les esprits : l’« avortement post-natal » ou after-birth abortion[1].

  • Soyez choux prenez soin de vous !

    L’agroécologie : pour nourrir 12 milliards d’êtres humains

    Article rédigé par Joël Sprung , le 30 mars 2012

    Thème : Bioéthique

    Questions agricoles ouvrons le débat

    Dans les débats que nous souhaitons ouvrir à l'occasion de l'élection présidentielle, la question agricole est centrale tant par sa dimension économique et géostratégique que par sa dimension surnaturelle. Joël Sprung le rappelle dans l'article que nous publions aujourd'hui, citant le mot du Siracide : « Une maigre nourriture, c'est la vie des pauvres, les en priver, c'est commettre un meurtre. C'est tuer son prochain que de lui ôter sa subsistance, c'est répandre le sang que de priver le salarié de son dû ».

    La famine est en effet une des plaies endémiques de l'humanité. Mais alors que l'agriculture moderne est en mesure de nourrir largement l'ensemble de l'humanité, la famine subsiste dans de nombreuses régions du monde, en particulier en Afrique. Cherchez l'erreur !

    Pour Michel Chossudovsky [1],  la famine est le résultat d'un processus de restructuration en « marché libre » de l'économie mondiale qui prend ses assises dans la crise de la dette du début des années 1980 . Il en résulte, selon lui, une « mondialisation de la pauvreté, qui a annulé bon nombre des progrès de la décolonisation ». L'analyse des chrétiens indignés n'est pas loin des thèses de l'économiste de l'université d'Ottawa. Elle les resituent dans une perspective théologique radicale.

    Bien entendu, la discussion demeure ouverte sur les analyses de Chossudosky et sur les propositions de ceux pour qui l'agro- écologie est une réponse aux dysfonctionnements induits par l'agriculture productiviste et l'organisation mondiale des marchés agricoles. Plusieurs intervenants de notre colloque de Nantes du 4 février sur le thème « développement durable et doctrine sociale de l'Eglise ,» dont nous publierons les actes dans une prochaine livraison de la revue Liberté Politique, ont une approche sensiblement différente à partir des mêmes références bibliques et des mêmes principes enseignés par l'Eglise.

    Sur ce sujet comme sur d'autres nous ouvrons le débat. N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

    [1] Michel Chossudovsky est l'auteur du best-seller international The Globalization of Poverty (titre français: "La mondialisation de la pauvreté», éd. Écosociété) qui a été publié en 11 langues. Il est professeur d'économie à l'Université d'Ottawa, Canada, et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation. Il collabore également à l'Encyclopaedia Britannica. Son dernier ouvrage est
     intitulé America`s War on terrorism,  2005.  Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre (http://www.ecosociete.org/t065.php) et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial.

     

    Il y a peu de métiers aussi nobles que celui d’agriculteur. Un métier dépositaire d’une dignité particulière, comme le rappelaient nos évêques bretons au moment de la crise du lait en 2009. Pourtant, l’agriculture moderne est la meilleure illustration de ce que peut être une structure de péché. Produire de la nourriture n’est pas une activité comme une autre, elle est primordiale et dispose, à ce titre, de sa symbolique intrinsèque dans l’ordre sacramentel, comme nous le verrons par la suite : une métonymie de toute l’activité économique humaine. Elle est pour ainsi dire comparable à une autre fonction humaine, toute différente, mais également ordonné au Vivant : l’union charnelle des époux. Pour l’une et l’autre, comme chaque fois que l’essence de la vie terrestre figure la vie du royaume à venir, on est confronté en profondeur au péché.

  • Handicap

    Les personnes handicapées à la veille des élections

    Article rédigé par Jacques Labrousse, le 09 mars 2012

    Thème : Bioéthique

    Les modes d’accueil et d’accompagnement des personnes handicapées reflètent, pour le meilleur et pour le pire, les évolutions de nos systèmes de valeur occidentaux. Une évolution historique s’est produite pour une meilleure prise en charge de la personne handicapée, non sans ambiguïté. Jacques Labrousse évoque cette évolution. Avant d’évoquer dans un second article la situation Française depuis la loi de 2005.

  1. 38
  2. 39
  3. 40
  4. 41
  5. 42
  6. 43
  7. 44
  8. 45
  9. 46
  10. 47
  11. 48
  12. 49
  13. 50
  14. 51
  15. 52
  16. 53
  17. 54
  18. 55
  19. 56
  20. 57
  21. 58
  22. ...
  23. 73