Bioéthique

  • Export au format PDF

Bioéthique

  • Le Sénat fait le choix de l'eugénisme

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 08 avril 2011

    Thème : Bioéthique

    Lors de l'examen en février du projet de loi relatif à la bioéthique, les députés avaient adopté un amendement marquant leur souci de desserrer l'étau du dépistage prénatal en supprimant l'obligation faite aux médecins de le proposer systématiquement à toutes les femmes enceintes de notre pays. En faisant passer à la trappe cette mesure, les sénateurs cautionnent un eugénisme d'État qui s'imposerait désormais sans aucune échappatoire possible aux professionnels de la naissance.

  • Recherche sur l'embryon : le Sénat sous pression

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 30 mars 2011

    Thème : Bioéthique

    Pour une poignée de scientifiques français, la libéralisation de la recherche sur l'embryon est la mère de toutes les batailles. Marc Peschanski est de ceux-là. L'homme a décidé de passer à l'offensive en présentant le 31 mars, à grands renforts de publicité, les résultats d'une étude qu'il qualifie de  première scientifique obtenue grâce à des cellules souches issues d'un diagnostic préimplantatoire [1] .

  • Coup d'accélérateur en faveur du don d'ovocytes (II)

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 25 mars 2011

    Thème : Bioéthique

    Dans son dernier rapport, l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) dresse un état des lieux inquiétant du don d'ovocytes en France (cf. notre précédent article, LP.com 8 mars 2011). Chantages et pressions exercés sur les couples par les spécialistes de la médecine de la reproduction,  rémunération occulte des donneuses, tourisme procréatif encouragé par les praticiens français,...

  • Don d'ovocytes : un état des lieux alarmant (I)

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 18 mars 2011

    Thème : Bioéthique

    Dans son dernier rapport, l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) dresse un état des lieux dramatique du don d'ovocytes en France. Chantages et pressions des spécialistes de la médecine de la reproduction sur les couples,  rémunération occulte des donneuses, complications médicales, tourisme procréatif avec la complicité des médecins français,... autant de dérives qui semblent être le lot commun d'une pratique méconnue des fécondations in vitro.

  • Le casse-tête éthique du transfert d'embryon post mortem

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 11 mars 2011

    Thème : Bioéthique

    La question insoluble du transfert d'embryon post mortem est l'exemple type des dilemmes éthiques suscités par la fécondation in vitro d'embryons en surnombre et leur congélation. Dans un avis mis en ligne le 9 mars sur son site, le Comité d'éthique s'est prononcé pour l'autorisation de ce transfert, donnant raison aux députés qui ont adopté cette mesure en première lecture.

  • Un nouveau statut juridique pour le sang de cordon

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 04 mars 2011

    Thème : Bioéthique

    Les députés français ont souhaité que le sang de cordon ne soit plus considéré comme un déchet opératoire mais comme une ressource thérapeutique et scientifique de premier plan. A Rome, dans un discours adressé samedi 26 février 2011 aux membres de l'Académie pontificale pour la Vie, Benoît XVI a encouragé les institutions à promouvoir le don de sang de cordon dans un  esprit de solidarité authentique .

  • La société de pédiatrie fait l'apologie du DPI

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 25 février 2011

    Thème : Bioéthique

    La commission d'éthique de la Société française de pédiatrie sont agacés par ceux qui  ont parlé d'instrumentalisation du corps humain, et plus gravement encore de bébé-médicament . Ses membres publient une tribune (Le Monde, 15 février) qui encense le diagnostic préimplantatoire des embryons humains et la conception des  enfants du double espoir .  Le DPI porte l'empreinte de l'humanisme médical , telle est la conclusion des auteurs du texte.

  • Bioéthique : première manche

    Article rédigé par Tugdual Derville*, le 18 février 2011

    Thème : Bioéthique

    La première étape parlementaire de la seconde révision de la loi bioéthique s'est achevée sur un bilan en demi-teinte. Rien n'est joué. Une trentaine d'heures de débat à l'Assemblée nationale, c'est finalement court pour conclure sept années d'évolutions techniques, de bouillonnement médiatique, d'auditions et de négociations, sans oublier le processus participatif des états généraux de la bioéthique de 2009. La prochaine manche se jouera au Sénat (photo).

  • Vote du projet de loi bioéthique : les raisons d'espérer

    Article rédigé par Sabine Faivre*, le 18 février 2011

    Thème : Bioéthique

    Le vote en première lecture de la loi de bioéthique a suscité des réactions contrastées. Avec un peu de distance, il est permis d'en dégager les points positifs et négatifs, à la fois en termes de respect de la vie, mais aussi de perspective politique.

  • Recherche sur l'embryon : la déception

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 16 février 2011

    Thème : Bioéthique

    Comme on s'y attendait, l'embryon fut la question cruciale des discussions qui se sont achevées à l'Assemblée nationale le 15 février par un vote solennel en première lecture. Si l'interdit de la recherche est reconduit dans son principe, les députés ont cependant décidé de pérenniser le régime dérogatoire au risque d'affaiblir considérablement le respect de la vie humaine dans la prochaine loi de bioéthique.

  1. 39
  2. 40
  3. 41
  4. 42
  5. 43
  6. 44
  7. 45
  8. 46
  9. 47
  10. 48
  11. 49
  12. 50
  13. 51
  14. 52
  15. 53
  16. 54
  17. 55
  18. 56
  19. 57
  20. 58
  21. 59
  22. ...
  23. 68