Bioéthique

  • Export au format PDF

Bioéthique

  • clause de conscience

    Bioéthique : la loi reconnaît une nouvelle clause de conscience

    Jusqu’ici, le droit de la santé ne prévoyait que deux clauses de conscience concernant l’avortement et la stérilisation. Depuis l’adoption par le Parlement de la loi du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique, la France est devenue l’un des rares pays européens à s’être doté d’une clause de conscience en matière de recherche scientifique. Explications.

    Lire la suite

  • embryon

    Geler la recherche sur l’embryon ?

    Le coup de tonnerre déclenché par l’arrêt du premier essai américain utilisant des cellules embryonnaires et les progrès enregistrés par la communauté médicale avec les cellules souches adultes posent pour la première fois la question de l’abandon de la recherche sur l’embryon humain.

    Lire la suite

  • embryon

    L'embryon non brevetable

    Le 18 octobre dernier, la Cour de justice de l'Union européenne excluait de la brevetabilité tout procédé détruisant un embryon humain et, le 15 novembre, on apprenait que la société américaine Geron suspendait en raison de son coût le premier essai clinique à base de cellules souches embryonnaires. La recherche sur l'embryon aurait-elle du plomb dans l'aile ?

    Lire la suite

  • Campagne pour le don de gamètes : une action de plus contre la famille

    Article rédigé par Antoine Besson, le 11 novembre 2011

    Thème : Bioéthique

    Après l'affaire du gender dans les programmes de SVT de première et celle de l'homoparentalité dans les programmes de terminale L option droit ; après la modification des modalités de révision des prestations familiales ou de l'augmentation du taux de TVA, voici que la médecine s'y met. En effet, si l'on en croit le dernier jugement de la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH), la campagne nationale de l'agence de biomédecine (ABM) pour le don d'ovocyte n'est ni plus ni moins qu'une remise en cause du lien de filiation.

  • Bac blanc et contre-vérité scientifique

    A nouveau les sujets du bac imposent aux candidats une vision manipulée de la réalité biologique en leur demandant de justifier que le Norlevo, la pilule du lendemain, n'est pas un abortif. Cette position purement idéologique de l'Education nationale constitue une nouvelle atteinte à la liberté de conscience des élèves que nous ne pouvons pas accepter.

    Lire la suite

  • Une jeune pharmacienne : "Je ne peux pas exercer mon métier dans le respect de la vie à tous ses stades"

    En droit français, les pharmaciens sont les seuls professionnels de santé à ne pas bénéficier d'une clause de conscience en matière d'interruption de grossesse. Dernièrement, plusieurs d'entre eux ont fait état de leur malaise, voire de leur souffrance, devant l'obligation légale qui pèse sur eux de fournir des produits à visée abortive [1]. M.L. est une jeune pharmacienne de 26 ans qui vient de terminer ses études et exerce en officine. Elle répond aux questions de Pierre-Olivier Arduin pour libertepolitique.com.

    Lire la suite

  • Reconnaître aux pharmaciens le droit à l'objection de conscience

    Il y a un an jour pour jour, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe votait une résolution qui reconnaissait un droit à l'objection de conscience pour tous les professionnels de santé. La France se doit d'en tirer les conséquences pour l'accorder aux pharmaciens qui en sont injustement privés.

    Lire la suite

  • Fécondation in vitro: Big brother is watching you

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 22 septembre 2011

    Thème : Bioéthique

    Les nouvelles recommandations édictées par les spécialistes des fécondations in vitro font craindre une accélération des pratiques de sélection et congélation embryonnaires.

    Un seul et même objectif mobilise actuellement la communauté des praticiens de l'assistance médicale à la procréation : améliorer le taux de naissance enregistré après fécondation in vitro tout en réduisant les grossesses multiples qui en sont issues, ces dernières comportant un risque non négligeable de complications maternelles et néonatales.

  • Suite et fin de l'affaire de Bayonne (3/3) : déficience des soins palliatifs ?

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 14 septembre 2011

    Thème : Bioéthique

    Les soins palliatifs trouvent leur origine dans l'aveu d'impuissance de la médecine à guérir, du consentement à la finitude humaine, de l'humilité devant le tragique de la mort. Mais cette impuissance acceptée et assumée est la condition d'une nouvelle puissance, celle d'offrir à la fin de la vie de la personne souffrante le réconfort d'un accompagnement médical compétent et humain.

  • Suite de l'affaire de Bayonne (2/3) : la loi Leonetti autorise-t-elle l'euthanasie passive ?

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 09 septembre 2011

    Thème : Bioéthique

    Certains estiment que les limitations et arrêts de traitements autorisés depuis 2005 par la loi Leonetti relèvent de l'euthanasie passive, dernière marche avant une éventuelle dépénalisation de l'euthanasie active par injection mortelle. Une clarification sémantique et éthique permet de lever la confusion.

  1. 36
  2. 37
  3. 38
  4. 39
  5. 40
  6. 41
  7. 42
  8. 43
  9. 44
  10. 45
  11. 46
  12. 47
  13. 48
  14. 49
  15. 50
  16. 51
  17. 52
  18. 53
  19. 54
  20. 55
  21. 56
  22. ...
  23. 68