[MUNICIPALES] Quel bilan pour le Rassemblement national ?

Source [RTL.fr] Le Rassemblement national a un bilan mitigé. Plusieurs villes gagnées en 2014 restent dans le giron du RN, mais le parti peine à en conquérir de nouvelles.

L'heure est au premier bilan après le premier tour des élections municipales. Pour le Rassemblement national (RN), il est mitigé. Il y a des bons points, avec des maires RN qui sont réélus dès le premier tour. 

À Hénin-Beaumont, le fief de la présidente du parti Marine Le Pen, Steeve Briois écrase ses adversaires avec 73 % des voix. À Fréjus dans le Gard, David Rachline est lui aussi réélu, tout comme Julien Sanchez à Beaucaire (Gard)

De quoi rassurer Marine le Pen qui depuis plusieurs mois affichait des ambitions modestes : garder les villes conquises et en conquérir quelques autres. À Perpignan, le point chaud, la seule ville de plus de 100.000 habitants gagnable par le RN avec en ligne de mire l'agglomération, Louis Aliot arrive largement en tête avec 36,5 % des voix

Perpignan prêt à basculer ?

Pas de surprise, c’était lui le grand favori dans les sondages. La question est maintenant celle d'un potentiel "front républicain". Trois candidats sont au dessus de 10 %, la limite pour se maintenir, avec peu d'écart entre ces trois candidats. Ils cumulent 46 % des voix.

Retrouvez l'intégralité de l'article en cliquant ici