Economie

  • Export au format PDF

Economie

  • Consommez ! L'État s'occupe de tout

    Article rédigé par Jean-Yves Naudet*, le 01 avril 2005

    Thème : Economie

    C'est le nouveau mot d'ordre, qui va régler tous nos problèmes. Ce n'est plus le "enrichissez-vous" de Guizot, mais c'est le "consommez" de Raffarin. Il le décline sur tous les tons.

  • La bataille du pouvoir d'achat : nous sommes encore en économie de marché...

    Article rédigé par Jean-Yves Naudet*, le 18 mars 2005

    Thème : Economie

    Elle s'annonce titanesque et à la française. Les forces syndicales ont donné de la voix, le gouvernement a prononcé la formule magique, les entreprises n'ont plus qu'à s'exécuter. Car chacun sait que c'est l'État qui fixe les salaires et que les entreprises n'ont qu'à appliquer ce que le plan a décidé.

  • La France écrasée par les dépenses publiques et les déficits

    Article rédigé par Jean-Yves Naudet*, le 07 mars 2005

    Thème : Economie

    Deux rapports attirent cette semaine l'attention, une nouvelle fois, sur les finances publiques françaises. D'une part l'INSEE a communiqué le montant des déficits et de l'endettement publics à Bruxelles : ils sont plus élevés que prévus.

  • Bulle immobilière, café du commerce et action publique

    Article rédigé par Jean Hamoir*, le 04 mars 2005

    Thème : Economie

    La récente analyse de Guillaume de Lacoste Lareymondie ("L'impact de l'éclatement de la famille sur la fausse bulle immobilière", Décryptage, 18 février) se fait l'écho d'une préoccupation légitime. Les Français ont toutes les raisons d'être surpris, préoccupés si ce n'est inquiets des évolutions du marché de l'immobilier.

  • L'impact de l'éclatement de la famille sur la fausse "bulle immobilière"

    Article rédigé par Guillaume de Lacoste Lareymondie*, le 18 février 2005

    Thème : Economie

    L'Observatoire des marchés de l'ancien de la FNAIM a publié en janvier sa note de conjoncture, qui constate une forte hausse des prix de l'immobilier en 2004 et prévoit sa continuation pour 2005.

  • 35 heures : la gauche au secours d'une France à deux vitesses

    Article rédigé par François de Lacoste Lareymondie, le 04 février 2005

    Thème : Economie

    "Réformer le temps choisi", c'est le modeste objectif de la proposition de loi déposée par quatre députés UMP avec le soutien du gouvernement pour aménager les lois Aubry. Mais la remise en cause du mythe de la réduction du temps de travail a réveillé la gauche, qui ne craint jamais de se refaire une santé au prix d'archaïsmes politiquement utiles.

  • 35 heures (IV) : Une France à deux vitesses

    Article rédigé par François de Lacoste Lareymondie, le 22 octobre 2004

    Thème : Economie

    Une France à deux vitesses ? Le constater est presque devenu une banalité, bien que s'en défendent les promoteurs de la réforme des 35 heures et ses bénéficiaires ; les uns par aveuglement, les autres par crainte de l'aveu.

  • 35 heures (III) : Mutation économique ou amorce d'une fracture sociale ?

    Article rédigé par François de Lacoste Lareymondie, le 15 octobre 2004

    Thème : Economie

    Pour notables qu'ils soient, les effets budgétaires et micro-économiques des 35 heures semblent d'importance moindre que les effets politiques et sociaux : s'il y a eu incontestablement rupture, ce n'est pas celle qui était attendue, mais plutôt la marque de la fin d'une époque et l'amorce d'une prise de conscience avant un retournement de tendance.

  • 35 heures (II) : Productivité et coût du travail, un bilan en demi-teinte

    Article rédigé par François de Lacoste Lareymondie, le 08 octobre 2004

    Thème : Economie

    Le " chantage " auquel se sont livrés certaines entreprises durant l'été 2004 était-il ou non justifié ? La réponse est loin d'être certaine ; à tout le moins elle n'est pas univoque mais diverse selon les entreprises et les secteurs d'activité.

  • 35 heures : vrais et faux problèmes

    Article rédigé par François de Lacoste Lareymondie, le 04 octobre 2004

    Thème : Economie

    Circulez, il n'y a rien à voir ! Les 35 heures sont tenues pour un " acquis social ", même par le président de la République. Le gouvernement s'interdit d'en remettre en cause le principe.

  1. 44
  2. 45
  3. 46
  4. 47
  5. 48
  6. 49
  7. 50
  8. 51
  9. 52
  10. 53
  11. 54
  12. 55