Irak : le doute américain, le cynisme européen