RT France se dit victime de discrimination
Article rédigé par Le Figaro, le 02 novembre 2019 RT France se dit victime de discrimination

Source [RT France] La chaîne russe peine à être distribuée. Sa présidente dénonce les atteintes à la liberté d’expression en France.

Lancée fin 2017, RT France cherche toujours sa place dans l’Hexagone. La chaîne d’information russe, dont sa présidente, Xenia Fedorova, était l’invitée lundi de l’Association des journalistes médias (AJM), revendique une audience issue principalement des plateformes vidéo (563.000 abonnés à la chaîne YouTube de RT France) et des réseaux sociaux (134.400 abonnés Twitter ainsi que 1,14 million d’abonnés à la page Facebook de la chaîne). Une double explication à cela: la chaîne a surtout été portée depuis un an par le mouvement des gilets jaunes, ce qui a dopé sa présence sur Internet, quand, dans le même temps, sa distribution «classique» dans les foyers est restée limitée.

En linéaire, c’est-à-dire en dehors des vidéos diffusées sur le Web, RT France n’est diffusée que via les box Free. La chaîne a signé avec l’opérateur dès son lancement, en décembre 2017. Elle n’a en revanche pas trouvé d’accord avec les autres opérateurs. SFR aurait demandé une somme trop importante. Parallèlement, les discussions se poursuivent avec Bouygues et Orange. Avec ce dernier, RT France était proche d’un accord mais il a tourné court en mai 2018. À l’époque, le président d’Orange, Stéphane Richard, n’avait pas encore été reconduit à son poste. Xenia Fedorova évoque des raisons «politiques» à cette situation.

Retrouvez l'intégralité de l'article en cliquant ici

02/11/2019 08:00