Victoires du RN et de la Ligue : vers un virage politique radical de l'Union européenne ?
Article rédigé par RT France, le 29 mai 2019 Victoires du RN et de la Ligue : vers un virage politique radical de l'Union européenne ?

Source [RT France] Le triomphe du RN et de la Ligue, alliés au Parlement européen, est un message clair envoyé à Bruxelles. Mais pour influer sur les décisions de l'UE, ils devront rassembler les eurosceptiques de tous bords. Voire s'allier parfois aux conservateurs.

Comme en 2014, le Rassemblement national (RN) est arrivé en tête du scrutin européen le 26 mai, avec 23,31% des voix selon les dernières estimations. Si le nombre de députés (24 pour la législature 2014-2019) dans l'hémicycle européen du parti présidé par Marine Le Pen ne devrait pas beaucoup évoluer, cette victoire s'inscrit dans la vague nationaliste qui bouleverse la donne politique depuis des mois dans les démocraties occidentales.

Marginal il y a encore quelques années sur le Vieux Continent, l'euroscepticisme s'est depuis fait une place de choix au Parlement européen, une évolution que ce scrutin confirme. En position de force en France, les eurosceptiques ont également écrasé les débats en Italie. Sous la houlette de Matteo Salvini, la Ligue a fait une percée historique dans le pays, confirmant le succès des élections législatives de mars 2018

Avec 32,42 % des voix en Italie selon les dernières estimations, le parti du ministre de l'Intérieur italien va devenir l'un des plus puissants de l'hémicycle, et être, en terme de députés, le principal opposant à la CDU allemande sur la scène européenne. En nouant une alliance avec la Ligue et dix autres partis, dont l'AfD allemande (10,8%) et le FPO autrichien, le RN a posé des bases solides à «l'alternance» à l'Union européenne qu'il souhaite mettre en place, pour pousser le bloc vers les positions souverainistes et identitaires qu'il défend.

Si le message envoyé à Bruxelles par les électeurs italiens et français – exprimant la voix de deux des membres fondateurs et deux des principales économies de l'UE – est sans équivoque, le rapport de force ne s'en trouve pour autant pas encore renversé.

Retrouvez l'intégralité de l'article en cliquant ici

29/05/2019 08:00