Viande : une vaste offensive pour vous priver de la liberté de choisir
Article rédigé par Atlantico, le 18 mai 2019 Viande : une vaste offensive pour vous priver de la liberté de choisir

Source [Atlantico] Ecologistes, vegans et postmodernistes passent à l'offensive afin de dissuader les populations de manger tout produit issu du règne animal.

Manger des produits animaux est une constante de toute l’histoire de l’humanité. Pêcher, chasser et élever des animaux a présenté de nombreux avantages notamment au niveau du développement du cerveau humain, tout au long de l’évolution et encore aujourd’hui. Le berger, l’éleveur, le producteur de lait, d’oeufs ou le pêcheur sont des acteurs économiques essentiels qui contribuent à nourrir les humains avec des standards de production très élevés et des niveaux de qualité inégalés dans le passé. Ainsi, comme pour toute activité humaine, il y a des externalités à cette consommation.

Une guerre idéologique

Récemment, trois idéologies menaçantes sont en marche pour détruire à terme ce système de production et par ricochet supprimer la consommation de tout produit animal. Main dans la main, écologistes, végans et postmodernistes s’activent pour priver les populations de la liberté de choisir leur alimentation. Les écologistes ont fait du climat une religion millénariste qui annonce régulièrement une apocalypse toujours plus proche. La viande est particulièrement visée dans le cadre de la contestation des habitudes de vie occidentales alors même que la France représente 0,9% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les végans, à ne pas confondre avec ceux qui ont choisi une alimentation végétale, sont aujourd’hui intolérants au point d’attaquer des boucheries ou de vouloir interdire la consommation de viande. Ils sont très actifs dans les instances supranationales comme l’ONU ou l’OMS et le régime végétarien universel qu’ils prônent ressemble à leurs précédentes croisades contre le gras ou les graisses saturées. Troisième acteur, les postmodernistes sont les activistes subventionnés du militantisme anti-spéciste, anti-croissance, anti-consommation, anti-procréation, anti-science. Ces trois idéologies utilisent la violence déconstructive et la mettent en oeuvre dans un cadre mondialiste anticapitaliste.

En même temps, comme ils sont issus du marxisme, ils ferment les yeux sur les catastrophes humaines et environnementales du socialisme réel qu’ils ne se cachent pas de promouvoir. Enfin ces agitateurs instillent dans la société un climat de défiance et poussent à la lutte de tous contre tous, seule assurance de leur victoire finale. Leurs relais médiatiques, acquis à toute cause “progressiste”, contribuent à la terrorisassions ou au bâillonnement de ceux et celles qui n’acceptent pas leur dogme. La liberté de mener et choisir sa vie est chaque jour un peu plus menacée par les oukases de ces minorités agissantes qui imposent leurs choix dans une démocratie bafouée. En effet le pouvoir politique s’est engagé dans une connivence à visée électorale, véritable course au mieux disant animalement correct.

Faisons appel à notre rationalité.

Ne nous laissons pas abuser par la pensée rapide qui est souvent une répétition pavlovienne des messages médiatiques. Il n’y a pas de preuves scientifiques à l’appui de ces agissements. Mieux, ce que nous apprend la science est le contraire de cette religion.

Retrouvez l'intégralité de l'article en cliquant ici

18/05/2019 12:00