Le secrétaire du prix Nobel regrette le prix pour la paix d’Obama

Source [Dreuz Info] L’attribution du prix Nobel de la paix au président américain Barack Obama en 2009 n’a pas donné les résultats escomptés par la commission, a déclaré son ex-secrétaire.

Geir Lundestad a déclaré à Associated Press (2) que la commission espérait que ce prix renforcerait M. Obama.

Au lieu de cela, la décision a fait l’objet de critiques, même aux États-Unis. Beaucoup, y compris dans le camp Démocrate, ont soutenu à juste raison qu’Obama n’a pas eu un impact sur la paix qui soit digne du prix.

M. Lundestad, dans ses mémoires, Secrétaire de la paix, a déclaré que même M. Obama lui-même avait trouvé cela incongru.

Geir Lundestad, qui a été directeur de l’Institut Nobel pendant 25 ans, écrit que même si les cinq membres du Comité Nobel norvégien avaient tous accepté de décerner le prix à Obama, son bilan depuis qu’il a reçu le prix avait montré que c’était une erreur.

Selon Lundestad, l’argument qui a influencé le comité était que le prix l’aiderait à atteindre ses objectifs.

« Rétrospectivement, on pourrait dire que l’argument de donner un coup de main à Obama n’était que partiellement correct », écrit-il, selon dans le journal VG (1).

« Aucun prix Nobel de la paix n’a jamais suscité autant d’attention que le prix 2009 décerné à Barack Obama », écrit M. Lundestad.

« Même de nombreux partisans d’Obama pensaient que le prix était une erreur », écrit-il. « En ce sens, le comité n’a pas réalisé ce qu’il avait espéré. »

Le secrétaire révèle également que M. Obama avait envisagé de snober Nobel et de ne pas se déplacer à Oslo pour recevoir son prix.

Son personnel avait demandé si d’autres lauréats avaient déjà sauté la cérémonie, et en constatant que cela ne s’était produit qu’en de rares occasions, par exemple lorsque les dissidents étaient retenus par leur gouvernement, ils ont contraint Obama de s’y rendre.

« A la Maison-Blanche, ils ont vite compris qu’ils devaient se rendre à Oslo », a écrit M. Lundestad.