La revue Liberté Politique

LOI de 1905, une question dépassée

Dossier : Tocqueville et le malaise démocratique
LOI de 1905, une question dépassée
  • N° de parution : 31
  • Saison : Automne 2005

La loi de séparation des Églises et de l'État a cent ans. La crispation des esprits autour de son éventuelle modification est révélatrice des tensions historiques qui ont toujours habité les relations entre les pouvoirs civils et religieux en France, avant et après la Révolution de 1789.


Sommaire :

En 1905, la société est toujours chrétienne. Ce n'est plus le cas en 2005.

Que signifie aujourd'hui la " reconnaissance légale du culte " ? Comment traiter le cas des sectes ? Quelles applications dans l'enseignement ? Au-delà du changement de la loi, c'est bien la montée en puissance du laïcisme idéologique qui constitue le défi majeur du pouvoir politique.


Dossier
TOCQUEVILLE ET LE MALAISE DEMOCRATIQUE.

2005, c'est aussi l'année Tocqueville, dont la France commémore le bicentenaire de la naissance (1805). Liberté politique s'associe à l'hommage qui est rendu à l'auteur de la Démocratie en Amérique (1840) et de l'Ancien Régime et la Révolution (1856) en évoquant le génie visionnaire d'un homme qui le premier avait saisi les dangers du tout démocratique. Quand le règne de l'égalité absolue soumet les individus "libérés" aux défaillances de la morale commune, ils ne peuvent survivre que par l'invention de nouveaux conformismes, de plus en plus contraignants. Est-ce là l'ambition d'une juste démocratie ?

 

LA LOI DE 1905, UNE QUESTION DEPASSEE

La loi de séparation des Églises et de l'État a cent ans. La crispation des esprits autour de son éventuelle modification est révélatrice des tensions historiques qui ont toujours habité les relations entre les pouvoirs civils et religieux en France, avant et après la Révolution de 1789. En 1905, la société est toujours chrétienne. Ce n'est plus le cas en 2005.

Que signifie aujourd'hui la " reconnaissance légale du culte " ? Comment traiter le cas des sectes ? Quelles applications dans l'enseignement ? Au-delà du changement de la loi, c'est bien la montée en puissance du laïcisme idéologique qui constitue le défi majeur du pouvoir politique.

 

 

TOCQUEVILLE ET LE MALAISE DEMOCRATIQUE

2005, c'est aussi l'année Tocqueville, dont la France commémore le bicentenaire de la naissance (1805). Liberté politique s'associe à l'hommage qui est rendu à l'auteur de la Démocratie en Amérique (1840) et de l'Ancien Régime et la Révolution (1856) en évoquant le génie visionnaire d'un homme qui le premier avait saisi les dangers du tout démocratique. Quand le règne de l'égalité absolue soumet les individus " libérés " aux défaillances de la morale commune, ils ne peuvent survivre que par l'invention de nouveaux conformismes, de plus en plus contraignants. Est-ce là l'ambition d'une juste démocratie ?

 

 

REPERES

 

 


Dans la même collection :

suivez-nous sur les réseaux sociaux