Réflexions philosophiques

Réflexions philosophiques

Avec la participation de Jean d’Alançon.

Jean d'Alançon fut successivement capitaine de Cavalerie, directeur en ressources humaines, puis dirigeant d’organisations professionnelles.

Il est docteur en philosophie, et auteurs d'ouvrages de référence.

Il a fondé, en 2010, l’« École de la vie réelle », par laquelle il transmet sa recherche philosophique centrée sur la personne humaine, dans l’esprit du Compagnonnage.

  • De l’amour, de la vérité, et quels liens entre eux ?

    De l’amour, de la vérité, et quels liens entre eux ?

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 27 août 2018

    Thème : Idées

    Le mot « amour » peut être à la fois banal, superficiel, donc sensible, et profond, donc substantiel. Ce qui unit et distingue ces deux dimensions, c’est que l’une provient de la vie et y demeure, tandis que l’autre la dépasse pour atteindre l’être.

  • Quels sens pour les mots : âme, esprit, intelligence, raison, vérité, amour, volonté, éthique, morale ?

    Quels sens pour les mots : âme, esprit, intelligence, raison, vérité, amour, volonté, éthique, morale ?

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 06 juillet 2018

    Thème : Culture

  • De la philosophie grecque à la personne humaine : La communauté politique

    De la philosophie grecque à la personne humaine : La communauté politique

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 06 juillet 2018

    Thème : Culture

    La troisième expérience fondamentale, que tout homme (au sens générique du mot, rappelons-le) fait, le met en contact avec une communauté. Il naît d'un père et d'une mère, eux-mêmes issus de parents, donc dans une famille. Puis il vivra dans une société. Il ira à l'école où il apprendra dans une communauté éducative. Ensuite, il partira travailler dans une entreprise ou une organisation, communauté de travail. De même, il pourra faire partie d'associations à but caritatif, culturel ou politique. L'homme vit donc naturellement en société. Elle agit sur lui, comme lui-même agit sur elle.

  • De l’embryon à la personne : qu’est-ce la personne ?

    De l’embryon à la personne : qu’est-ce la personne ?

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 26 juin 2018

    Thème : Bioéthique

    Le mot « personne » vient du grec prosôpon qui signifie à l'origine « le masque » dans le théâtre grec. Prosôpon désigne ensuite « la personne » avec Épictète, esclave affranchi (50- 125 après J-C), philosophe grec de l'école stoïcienne. Épictète n'a rien écrit, mais ses discours ont été transcrits par l'un ses disciples dans deux ouvrages : Les entretiens et Le manuel, et cette remarque : « Ne dis pas : 'je fais de la philosophie', dis : 'je m'affranchis' ». N'est-elle pas juste ? La philosophie n’est-elle pas le lieu où l’homme quitte ce qui le conditionne pour la vérité qui le libère ? L’homme devient alors ce pour quoi il existe. Il devient une personne.

  • De la philosophie grecque à la personne humaine

    De la philosophie grecque à la personne humaine

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 07 mai 2018

    Thème : Idées

  • Que disent Aristote et saint Jean-Paul II de la philosophie ?

    Que disent Aristote et saint Jean-Paul II de la philosophie ?

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 07 mai 2018

    Thème : Idées

  • La mort au coin d’une rue :  du terrorisme en démocratie

    La mort au coin d’une rue : du terrorisme en démocratie

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 13 avril 2018

    Thème : Idées

  • De la philosophie grecque à la personne humaine

    De la philosophie grecque à la personne humaine

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 27 mars 2018

    Thème : Idées

  • Préliminaires aux États Généraux de la bioéthique

    Préliminaires aux États Généraux de la bioéthique

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 12 mars 2018

    Thème : Bioéthique

    Toute question ayant trait à la bioéthique prend son fondement dans l’éthique, puisque la bioéthique doit être considérée comme une branche, un dérivé de l’éthique.

  • Démocratie et bien commun

    Démocratie et bien commun

    Article rédigé par Jean d'Alançon, le 20 décembre 2017

     En période d'élections où les enjeux sont vitaux, en particulier en Occident, où les luttes entre politiciens atteignent des niveaux de rivalités élevés, la démocratie qui devait amener la concordia, d'où la justice et la paix entre les hommes, dérive dangereusement vers la dictature d'idéologies prométhéennes éprises de pouvoir sur l'humanité en utilisant la manipulation, le mensonge, l'argent et la science.

  1. 1
  2. 2
suivez-nous sur les réseaux sociaux