VIDEO | Dialogue avec Zohra Bitan, à l'Espace Bernanos le 4 mars 2015, à propos de son livre "Cette gauche qui nous désintègre... en toute amitié". Deux mois après les terribles attentats de janvier, l'ancienne porte-parole de Manuel Valls répond aux questions de Liberté politique sur les responsabilités de la gauche dans l'échec de l'intégration des enfants de l'immigration : "Ils veulent désintégrer la France" dit-elle, en écho aux propositions du livre de François Billot de Lochner, président du collectif France-Audace : "Echapper à la mort de la France".

Fille d'immigrés algériens, paysans illettrés, elle épouse à 20 ans un homme dont le père est juif, la mère bretonne catholique. Tombée dans le chaudron de l'engagement à cause ou grâce à ses frères qui ont connu la délinquance, elle entre à 27 ans au PS sans se sentir pour autant de droite ou de gauche. Aujourd'hui, elle ne croit plus dans la politique actuelle.

Lors des primaires socialistes de 2011, l'ancienne porte-parole de Manuel Valls signe un adieu définitif à la gauche des « indignés de salon », intellectuellement paresseuse, arrogante et hypocrite qui sous couvert d'antiracisme sirupeux, enfonce toujours un peu plus les enfants de l'immigration. Douée d'une langue cash, celle qui est devenue une bloggeuse très populaire témoigne sur les coulisses du PS lorsqu'il s'agit des questions de l'immigration et des banlieues, sur son propre parcours et ses interrogations, mais aussi sur son amour immodéré de la France.

 

 

Cette gauche qui nous désintègre
 Nlle édition François-Bourin
144 pages, mai 2014, 12 €

 

 

***