On comprend mieux la détestation des “bienpensants” envers Matteo Salvini : « Si tu n’aimes pas la crèche, si tu n’aimes pas les cloches, si le crucifix te dérange, vas-y, pars ! Le monde est grand ! »… C’est extrait d’un reportage de Complément d’enquête de France 2, diffusé le 18 octobre.