[Source: Nouvelles de France]

Samedi 4 juin 2016

Un mouvement activistes pacifiques non violents, « Les Survivants », rassemble des jeunes nés après la loi de Simone Veil en 1975 autour d’une même souffrance, celle de se sentir comme des rescapés de l’avortement, face à la planification froide des naissances et aux souffrances et injustices provoquées par l’avortement.

Des jeunes de ce mouvement pro-vie se sont enroulés de papier adhésif où était inscrit « conforme » et distribuaient des tracts de sensibilisation aux passants. Ils se sont rassemblés aux abords du parvis du Centre Georges Pompidou aux slogans de « Survivants un sur cinq » ou « Nous sommes tous des rescapés » sous les yeux attentifs de la Police Nationale. Ils exigent que des alternatives à l’avortement soient développées.

Des contre-manifestants haineux étaient présents, encerclant « les Survivants ». Jetons un petit coup d’oeil à leurs slogans : « Mon corps, mon choix… ta gueule, casse-toi », « Mon corps, mes joies… ta gueule, casse toi » ou « Tout le monde déteste les cathos ». Imaginez un instant les réactions s’ils avaient osé dire “Tout le monde déteste les musulmans” ou “Tout le monde déteste les juifs” !