Dans le cadre du Concours de plaidoirie des élèves avocats 2015, organisé par le Mémorial de Caen, une étudiante de l'école des avocats de Versailles, Mariette Guerrien-Chevaucherie, a prononcé une plaidoirie magnifique en faveur de la liberté d'expression des personnes handicapées. L'oratrice fait référence à la censure par le CSA, le 25 juin 2014, d'un court-métrage de sensibilisation à la trisomie 21, diffusé par TF1, M6 et D8 et visionné plus de 5 millions de fois sur l'Internet

MarietteXh

Extraits :

"Pourquoi refuser la libre parole aux personnes trisomiques ?

De quel droit, une parole doit être "contextualisée" ? Parce qu'Inès est trisomique, sa parole est bridée.

M. le président du CSA, défendez le droit des personnes handicapées à s'exprimer librement. Défendez leur droit à se faire connaître et à se faire aimer. Le grand public a le droit de savoir qu'on peut être handicapé et heureux. Je n'en appelle pas à votre pitié, c'est une question de sagesse. Et de respect du droit.

Doit-on refuser aux personnes trisomiques le droit de s'exprimer librement, au motif que leur vie, leur joie et leur bonheur seraient culpabilisants ?"

Une prestation libre, magistrale et prometteuse, qui mérite d'être saluée.

 

En savoir plus :
La vidéo "Chère future maman", défendue par Mariette.

 

***