Le colonel (en retraite) Jacques Hogard a accordé récemment un long entretien à Sputnik France. Il évoque en détail l’affaire du Rwanda, et le scandale du Kosovo. Ses propos illustrent notamment la tension que doit souvent vivre un officier désireux de servir pleinement le pays réel, tout en étant soumis aux oukazes du pays légal. Une telle situation peut conduire à quitter les armées prématurément, pour servir la France d’une autre façon, souvent avec des perspectives et des choix plus cohérents que dans des institutions républicaines. C’est ainsi que Jacques Hogard a fondé l’entreprise EPEE.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur son expérience au Rwanda et au Kosovo, nous rappelons ses derniers ouvrages: