[MUNICIPALES] Le Conseil d'Etat contre le tripatouillage électoral

C’est une claque. La seconde en une semaine infligée par le Conseil d’Etat au gouvernement. 

Les dispositions contestées de la dite « circulaire Castaner » au sujet du recueil des résultats des élections municipales de mars ont été suspendues par la plus haute juridiction du pays. Des recours avaient été déposés par plusieurs partis d’oppositions. Des spécialistes et universitaires étaient aussi montés au créneau.

Après le camouflet sur le projet de loi sur la réforme des retraites, c’est donc la circulaire sur les municipales qui passe à la trappe. Celle-ci prévoyait d’abandonner le nuançage des listes de candidats aux municipales dans les communes de moins de 9.000 habitants. Soit plus de 50 % du corps électoral national et la quasi-totalité des communes. La création d’une étiquette « divers centre », disponible pour les listes ayant un soutien même éloigné de LREM faisait aussi polémique. Les oppositions désannonçaient une manœuvre pour cacher un éventuel échec de la majorité aux municipales.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur https://www.20minutes.fr/politique/2707839-20200131-municipales-2020-conseil-etat-suspend-partie-circulaire-castaner-nuancage-listes